Incendie de 3 alarmes au 860 rue des Lilas Est

5 février 2021

Territoire : Caserne 4
Catégorie de bâtiment : 3
Peloton en devoir : 3

16h21 - 1re alarme, 133-204-302-313-704-902
16h21 - 1re équipe de sauvetage, 207
16h23 - Intervention nécessaire
16h25 - 2e alarme, 120-122-305-503-913
16h28 - 3e alarme, 124-201-208-501
16h44 - 2e équipe de sauvetage, 201
17h24 - Aggravation improbable
17h35 - Sous contrôle
18h42 - Terminé

En fin de journée, les pompiers sont intervenus pour un incendie nécessitant 3 alarmes au 860 rue des Lilas Est, dans l'arrondissement La Cité-Limoilou. Il s'agit de la première intervention de 2 alarmes et plus en 2021.

Plusieurs appels sont logés à la centrale 911 pour signaler l'incendie. Les détails font mention de fumée abondante provenant du rez-de-chaussée d'un immeuble locatif de trois étages, ainsi que de fenêtres qui éclatent sous l'effet de la chaleur.

Avec ces détails, le chef Fiset (133) confirme l'intervention nécessaire alors que toutes les équipes sont en direction de l'intervention. En arrivant sur les lieux, l'officier du 704 confirme la fumée abondante dans le secteur, une 2e alarme est ordonnée.

Alors que les équipes sont en reconnaissance, des personnes prisonnières de leurs balcons sont localisées à l'arrière du bâtiment. Une évacuation d'urgence est alors faite avec des échelles manuelles. Sans prendre de chance, l'intervention monte en 3e alarme pour acheminer des ressources supplémentaires.

Deux victimes ont évacués par les échelles manuelles. L'attaque en début d'intervention est agressive pour abaisser les flammes à l'extérieur de l'immeuble. Une attaque offensive est organisée sur les trois étages de l'immeuble pour stopper les flammes qui ont fait leur chemin dans la structure et le parement extérieur de l'immeuble.

Deux chats ont été évacués par les pompiers et remis à leurs propriétaires. Deux autobus du RTC étaient sur place pour accueillir les sinistrés. La Croix-Rouge a été demandée sur place pour prendre en charge plusieurs sinistrés.

L'intervention est placée sous contrôle 1 heure 14 minutes après l'appel initial.

Près de 50 pompiers étaient sur les lieux, ainsi que deux investigateurs du Commissariat aux incendies.

Photographe : René Jobin