Incendie de 4 alarmes au 378-380-382-384-388 rue Dolbeau - Partie 2

9 juin 2021

Territoire : Caserne 1
Catégorie de bâtiment : 3
Peloton en devoir : 2

23h33 - 1re alarme
23h37 - 2e alarme
23h39 - 3e alarme
00h05 - 4e alarme
01h10 - Aggravation improbable
02h05 - Sous contrôle
03h24 - Terminé

Cette nuit, les pompiers ont combattu un violent incendie nécessitant 4 alarmes au 378-380-382-384-388 rue Dolbeau, dans l'arrondissement La Cité-Limoilou.

Plusieurs appels sont logés à la centrale 911 pour signaler l'incendie. Les détails font mention de feu éclaté sur le balcon arrière d'un immeuble de type triplex. Alors que les équipes sont en route vers l'intervention, l'officier du 201 confirme l'intervention nécessaire alors qu'une fumée dense envahit les rues du quartier.

Sur place, les équipes font face à un mur de feu à l'arrière du bâtiment. Les flammes d'une extrême violence menacent de se propager à l'immeuble mitoyen. Très rapidement l'intervention monte en 2e et 3e alarme.

Un délestage à distance est demandé à Hydro-Québec afin de sécuriser le positionnement des échelles aériennes en façade de l'immeuble.

Des jets à gros débits sont utilisés à l'arrière pour attaquer les flammes. Les équipes se situent à tous les niveaux de l'immeuble en attaque offensive ainsi qu'au toit pour effectuer des tranchées de ventilation. Malheureusement, le feu fait son chemin dans la structure pour attaquer l'immeuble mitoyen, l'intervention passe alors en 4e alarme.

Malgré le fait que les flammes soient rabattues rapidement, un long travail d'ouverture des planchers, murs, plafonds et au toit est nécessaire pour atteindre le feu qui se propage rapidement.

On ne dénombre aucun blessé du côté des civils et des pompiers. La Croix-Rouge ainsi qu'un autobus du RTC est demandé sur place pour prendre en charge les sinistrés.

Le travail soutenu des pompiers permet de placer l'intervention sous contrôle 2 heures 32 minutes après l'appel initial.

Près de 70 pompiers étaient sur les lieux, ainsi que les investigateurs du Commissariat aux incendies.

Photographe : René Jobin