Incendie de 5 alarmes au 505 10e rue

12 mai 2020

Territoire : Caserne 2
Catégorie de bâtiment : 2

08h08 - 1re alarme, 133-201-204-302-501
08h10 - Première équipe de sauvetage, 902
08h11 - Intervention nécessaire
08h11 - 2e alarme, 132-134-203-313
08h16 - 3e alarme, 130-207-305-913
08h24 - 4e alarme, 131-204R-208-210-215
08h35 - Deuxième équipe de sauvetage, 210
08h44 - 5e alarme, 210R-306-709
08h57 - COOP, 216-217
10h26 - COOP, 202R-913R
10h50 - Aggravation improbable
15h08 - Sous contrôle
15h08 - Terminé

Réveil brutal au coeur du Vieux-Limoilou, tôt ce matin, alors qu'un incendie majeur nécessitant 5 alarmes a fortement endommagé 5 immeubles de type triplex de la 10e rue.

L'appel est logé à la centrale 911 par un résident de l'endroit. Les détails font mention de feu sur le balcon arrière chez son voisin. La fumée est dense et les flammes attaquent les murs.

En route vers l'intervention, l'officier du 302 confirme la fumée noire visible. L'intervention est alors nécessaire et l'intervention monte en 2e alarme. Sur place, les pompiers font face à un feu éclaté d'une extrême violence, dans les hangars arrière des immeubles. Des jets à haut débit sont alors mis en place pour tenter de rabaisser les flammes. La chaleur est intense et les galeries arrières prennent feu sous la chaleur radiante et la propagation des flammes.

Alors que la propagation aux immeubles voisins est imminente, l'intervention monte en 3e, 4e et finalement en 5e alarme, en moins de 30 minutes, afin d'acheminer les effectifs nécessaires pour combattre ce brasier. Un délestage à distance est aussi demandé à Hydro-Québec pour couper rapidement l'alimentation électrique.

Les dommages sont très majeurs aux bâtiments impliqués. Un périmètre d’exclusion, pour protéger les intervenants, est érigé à l'arrière des bâtiments car les structures des hangars s'affaissent.

Les flammes font leur chemin dans la structure des bâtiments. Des ouvertures sont faites dans les murs, plafonds et au toit pour enrayer la propagation des flammes. Pendant ce temps, des équipes procèdent à l'installation de bâches dans certains appartements pour protéger les meubles de l'écoulement d'eau.

Les opérations d'extinctions et de déblai sont très longues. Une pelle mécanique est demandée sur les lieux pour la démolition des hangars afin de faciliter l'extinction des derniers foyers d'incendie dans cette structure fragilisée.

La Croix-Rouge et deux autobus du RTC sont demandés sur les lieux pour prendre en charge plusieurs sinistrés. On ne rapporte aucun blessés du côté des citoyens ni du côté des pompiers.

Près de 90 pompiers étaient sur les lieux.

Photographe : René Jobin





































Ajout de quelques photographies prises en soirée

Photographe : René Jobin